L’hiver c’est le début de la grippe et de la saison froide pour de nombreux coureurs, en particulier pour ceux exposés à un grand nombre de personnes dans leur vie quotidienne. Lorsque vous attrapez une grave maladie, c’est une évidence de prendre le temps d’arrêter la course. Mais qu’en est-il d’une maladie bénigne, un petit rhume par exemple ? Est-il judicieux de continuer à courir pendant que vous en avez un ?

Certains professionnels de la santé suggèrent d’utiliser la «règle du cou» au moment de décider s’il faut ou non courir. Les symptômes impliquant le cou et notamment en dessous de celui-ci, le mal de gorge, la toux, la congestion thoracique, les infections bronchiques, des douleurs corporelles, des frissons, des vomissements, la diarrhée, ou des glandes gonflées, exigent un arrêt immédiat de la course à pied. Les symptômes au-dessus du cou – un écoulement nasal, une étourdissement ou des éternuements – ne nécessitent généralement pas d’arrêt de la course.

Source: pagesjaunes.caLe dilemme du coureur, devrais-je courir avec un mal de gorge

Bien que ça ne soit pas une science exacte, la course peut aider à lutter contre le rhume parce que l’exercice libère de l’adrénaline, également appelée épinéphrine, qui est un décongestionnant naturel. C’est pourquoi une course peut dégager les voies nasales. Si vous décidez de courir, gardez un rythme facile et une distance courte. Ces courses participent au maintien de votre forme physique tout en étant malade. Surveillez les étourdissements, les nausées, la fréquence cardiaque élevée ou la transpiration anormale et cessez immédiatement de courir si vous ressentez l’un de ces symptômes.

Source: jogging-international.netPatraque, on sort quand même

Il est préférable d’attendre 24 heures sans symptômes, surtout après une fièvre, avant de reprendre l’entrainement. Essayez de courir avec des courses courtes et faciles et augmentez progressivement la distance. Incorporez des pauses marche pendant vos courses vous aidera à améliorer votre condition physique et votre distance.

Source: wanarun.netReprise de course à pied après un rhume

Sur avis de votre pharmacien, les huiles essentielles pourront vous être d’une grande aide pour passer l’hiver. Que ce soit en inhalation, en friction ou en gélules les effets bénéfiques sur votre corps sont vraiment efficaces et présents. En cas de grippe ou d’infection intestinale pensez aux anti-infectieux comme le citron, l’huile essentielle de romarin etc. Pour dégager vos voies respiratoires, en cas de bronchite par exemple, pensez à l’eucalyptus, la menthe poivrée ou encore le laurier noble…

Source: santemagazine.frComment récupérer après une grippe, une angine, un rhume

Bien se couvrir pour éviter l’enjeu numéro un, la déperdition calorique liée au froid par de la production de chaleur. Si vous êtes bien couvert le froid extérieur n’est plus le problème, mais c’est bien votre température corporelle le plus important. Il est donc important de se couvrir de manière technique avec plusieurs couches de vêtement, en général pour être efficace il est utile d’en avoir 3.

Source: rmcsport.bfmtv.comEst-il raisonnable de courir lorsqu’il fait froid

Le sport est une arme contre la maladie. En faisant du sport on se protège car on renforce notre système immunitaire. En revanche, lorsqu’un petit rhume a décidé de ce mêler à notre routine sportive, doit-on l’abandonner pour autant ? Faire du sport quand on est souffrant? Se reposer pour reprendre plus tard, ou continuer car la course à un effet bénéfique ?

Source: myurbanr.comPratiquer du sport quand on est malade

2018-01-22T14:56:24+00:00 2017/01/25|Categories: Running, Santé|Tags: , , |