De la bière et des jeux ! C’est un peu comme ça qu’on pourrait résumer l’été 2016. Entre l’Euro 2016, le Tour de France et les Jeux Olympiques, les occasions ne manquent pas pour se retrouver ensemble autour de la télé, son canapé et sa bière. La bière, ce produit de consommation qu’on voit partout si on y prête attention, et l’occasion de cette « journée mondiale de la bière » est toute trouvée pour en parler…

Pratiquer et boire faut-il choisir ?

Une petite bière après le sport tout ce qu’il y a de meilleur. C’est ce que pense une large partie des gens aujourd’hui. Mais c’est tout ce qu’il y a de plus faux ! En effet aucun des dires sur le fait que la bière contient une enzyme qui favorise la reconstruction musculaire après l’effort n’ont été démontrés. Cependant la bière contient certains éléments bénéfiques, mais ne favorise en aucun cas la récupération selon Julien Louis chercheur à l’INSEP.

La « levure » de bière est un complément alimentaire qui a certains bénéfices sur la santé. Et peut être que l’erreur générale vient de là. La levure de bière contient des vitamines et des protéines de très bonne qualité pour l’organisme humain. Cependant les effets sont ils réellement efficaces si on en consomme ? Début de réponse…

La bière et le sport une vraie histoire d’amour… sauf en France

Les marques de bière sont très souvent les principaux sponsors des compétitions de sport internationales ! Parmi la plus connue, l’anciennement célèbre H Cup (Heineken cup) Coupe d’Europe de rugby, également Corona qui sponsorise le Tennis et l’ATP world Tour etc.

Dans le football la présence des marques de bière et d’alcool est encore plus forte. Cette présence est tellement importante que celles-ci représentent de véritables lobbies. Par exemple la marque Budweiser est partenaire de la FIFA depuis 25 ans et a renouvelé son partenariat jusqu’en 2022. Un contrat qui oscillerait entre 15 et 25 millions de dollars par an.

Mais la cohabitation bière, alcool et sport n’est pas si évidente en France. En effet la loi Evin ne permet pas à une marque d’alcool d’être sponsor d’un événement sportif.  Donc toute communication lors d’un événement sportif de la part d’une marque de bière est interdite. Et lors de l’Euro 2016 organisé en France, le débat n’a pas été sans heurts. Carlsberg a été malin en communiquant que sur sa gamme sans alcool, afin de toujours rester visible.

Une histoire d’amour qui a de l’avenir

Le monde du surf est envahi par la bière et les marques de boissons alcoolisés. Les marques multiplient les partenariats, festivals, vidéos publicitaire, sites web, les annonces sont partout. Et ce n’est pas du goût de tous.

C’est aussi le même Topo pour un nouveau genre de sport qui se développe, l’e-sport ! Bud light le 3ème producteur de bière au monde, s’attaque aux jeux vidéos. La marque de bière vient de créer le Bud Light All-Stars. Un événement qui réunira les meilleurs joueurs de jeux vidéos pour une compétition qui se déroulera cet été.

…et qui est parfois (souvent) insolite

Un club de football espagnol qui invente le maillot-bière, ça plait ou ça ne plait pas…

Cette marque de bière argentine qui offre de nouvelles dents très spéciales à ces rugbymen :

Cet internaute qui réalise les maillots des équipes de l’euro 2016 sous les marques de bières les plus connues :

Quelques pubs qui rivalisent de « talent » et d’humour :

Guinness qui rend hommage à Wilkinson

Budweiser, une marque de bière américaine qui ne manque pas d’humour sur le « soccer »

Heineken n’est pas en reste, les chats ça marche toujours

Budlight promeut son événement en association avec l’UFC (sport de combat)

2018-07-20T13:05:31+00:00 2016/08/05|Categories: Santé|